Accueil » Proposition de loi relative au service civique _ Texte n° 612 rectifié (2008/2009)

LE TRAVAIL PARLEMENTAIRE DU RDSE<<< Revenir à la liste

Explications de vote

Proposition de loi relative au service civique _ Texte n° 612 rectifié (2008/2009)

Intervention de monsieur Yvon Collin _ Deuxième lecture

Yvon COLLIN

M. le président. Avant de mettre aux voix l'ensemble de la proposition de loi, je donne la parole à M. Yvon Collin, pour explication de vote.

M. Yvon Collin. Monsieur le président, monsieur le haut-commissaire, mes chers collègues, rassurez-vous, je serai bref dans la mesure où notre assemblée me paraît largement acquise à l'adoption de ce texte. (Sourires.)

Je ne vais donc pas m'évertuer à essayer de convaincre nos collègues. Je tiens simplement à formuler quelques réflexions sur la façon dont s'est déroulé l'examen de ce texte, pour me réjouir de la cohérence, de la concertation et de la convivialité - auxquelles vous avez contribué, monsieur le haut-commissaire ! - qui ont caractérisé nos discussions.

Aux yeux de certains, ce texte est suspect, puisqu'il a été repris par le Gouvernement. Pour ma part, je ne trouve pas honteux de voir mon texte considéré comme une bonne initiative et repris par le Gouvernement. La paternité en est collective : nous y avons tous travaillé, en bonne intelligence, et je tenais à m'en féliciter.

S'agit-il d'un « miracle républicain », comme cela a été dit et redit ? (Sourires.) Ni M. Yannick Bodin ni moi-même ne croyons aux miracles, quand bien même ils seraient laïques et républicains ; reste que c'est un bon signe pour le Parlement que nous ayons été capables, sur un texte aussi important, de nous mettre d'accord et de trouver une très large majorité dans nos rangs.

Il faudra maintenant, monsieur le haut-commissaire, assurer la promotion de ce service civique. Je sais que vous allez vous y employer ; l'institution des journées de défense et de citoyenneté vous donnera sans doute une bonne occasion de le faire. À cet égard, je me félicite que nous ayons changé le nom de cette journée d'appel, qui s'est modernisée. J'ai d'ailleurs rencontré le général responsable de cette structure, qui m'a garanti qu'il ferait tout son possible pour assurer la promotion du service civique.

Des réserves ont été émises en ce qui concerne le financement, notamment par Yannick Bodin et certains autres de nos collègues.

Monsieur le haut-commissaire, nous serons bien sûr très vigilants car nous savons que le succès de ce service civique passe par la mise en œuvre des moyens annoncés. Mais je sais pouvoir compter sur votre pugnacité pour veiller au grain, si je puis dire.

Il en va de même pour la gouvernance. Sur ce point aussi des réserves ont été émises ; nous devrons être vigilants et le rapport d'étape nous permettra de faire le point sur l'efficacité de la mise en place de ce service civique.

Pour terminer, je remercierai M. le rapporteur qui a été, tout au long de nos débats, mais aussi en amont de l'étude de ce texte, très attentif et qui a fait preuve d'une très grande écoute.

Je remercie également M. le haut-commissaire, qui a mis toute son énergie pour porter ce texte, présenté par le RDSE.

Enfin, je remercie tous nos collègues qui vont approuver ce texte, ce à quoi je suis très sensible : il ne s'agit peut-être pas d'un miracle républicain, mais en tout cas ce jour est un grand jour pour la République ! (Applaudissements sur les travées du RDSE, de l'Union centriste, de l'UMP et du groupe socialiste.)

 

<<< Revenir à la liste