Accueil » Projet de loi relatif à l'économie sociale et solidaire

LE TRAVAIL PARLEMENTAIRE DU RDSE<<< Revenir à la liste

Explications de vote

Projet de loi relatif à l'économie sociale et solidaire

Explication de vote de Raymond Vall

Raymond VALL

M. le président. La parole est à M. Raymond Vall.

M. Raymond Vall. Bien que n'ayant pu participer à la totalité des débats sur ce projet de loi relatif à l'économie sociale et solidaire, je suis convaincu de son importance. Le rapporteur a tout à l'heure qualifié à bon droit ce texte d'« historique ». Il est d'autant plus bienvenu que, dans la période très difficile que nous traversons, l'économie sociale et solidaire a toute sa place.

Le groupe RDSE a fortement contribué à améliorer ce projet de loi. Je pense en particulier aux amendements défendus par Jacques Mézard aux articles 11 et 12, qui ont reçu un soutien quasiment unanime et visaient à sécuriser le dispositif d'information des salariés en amont de la cession de l'entreprise. Ces mesures ont pour objectif le maintien de l'activité et de l'emploi : c'est pourquoi nous y sommes très attachés. Elles mériteront cependant, comme nous l'avons souligné, d'être complétées par des mesures de formation et d'accompagnement des salariés, afin de les mettre en situation de pouvoir reprendre leur entreprise.

Je me réjouis également de l'adoption de notre amendement sur les titres associatifs, qui permettra d'améliorer le financement des associations, tout en évitant de possibles dérives ou détournements de ce dispositif.

Enfin, je viens de défendre un amendement qui constitue une innovation majeure, en proposant une définition légale du commerce équitable. Je suis très heureux qu'il ait été adopté, même s'il nécessitera sans doute, au cours de la navette parlementaire, des précisions et des améliorations.

Ce texte est très attendu par les acteurs de l'économie sociale et solidaire, qu'il s'agisse des « familles traditionnelles » de ce secteur que sont les coopératives, les associations, les mutuelles, les fondations, ou des nouveaux acteurs, à savoir les entreprises de l'économie sociale et solidaire, sociétés commerciales qui respectent les conditions définies à l'article 1er du présent projet de loi. Cet article comporte une définition inclusive de l'économie sociale et solidaire qui doit permettre son développement. Nous avons cherché, par nos amendements, à en préciser et à en sécuriser la rédaction, mais nous sommes, dans l'ensemble, très satisfaits de la logique qui le sous-tend.

Je tiens à remercier l'ensemble de nos collègues pour ce débat à la fois constructif et instructif, ainsi que le rapporteur et les trois rapporteurs pour avis, qui ont effectué un excellent travail. Je veux aussi, à mon tour, remercier le ministre de son écoute et de ses réponses à nos interrogations et à nos préoccupations.

Confortés par l'excellent travail qui a été réalisé au cours de ces deux jours de débat et convaincus de l'importance des avancées que représentent les dispositions que nous avons adoptées, l'ensemble des membres du RDSE voteront ce projet de loi.

<<< Revenir à la liste