Accueil » Proposition de loi relative à la prise en compte par le bonus-malus automobile des émissions de particules fines et d'oxydes d'azote et à la transparence pour le consommateur des émissions de polluant

LE TRAVAIL PARLEMENTAIRE DU RDSE<<< Revenir à la liste

Explications de vote

Proposition de loi relative à la prise en compte par le bonus-malus automobile des émissions de particules fines et d'oxydes d'azote et à la transparence pour le consommateur des émissions de polluant

Explication de vote de Jean-Claude Requier

Jean-Claude REQUIER

M. le président. La parole est à M. Jean-Claude Requier, pour explication de vote.

M. Jean-Claude Requier. Je n'avais pas l'intention de prendre la parole au terme de ce débat, mais j'ai constaté, en écoutant les précédents orateurs, que mes propos avaient dû être mal interprétés. J'ai dit que les enjeux de santé publique méritaient d'être pris en considération au plus vite. Nous sommes conscients des dangers du diesel, mais les membres du groupe auquel j'appartiens n'ont pas pour habitude d'affoler les populations ! (M. Michel Le Scouarnec rit.)

Il existe un risque de santé publique, c'est indéniable, mais, dans le monde rural, on a besoin de voitures ! Pour ma part, j'aime bien ma voiture diesel, elle est à la fois souple et puissante… (Sourires.)

On ne peut pas changer les modes de motorisation du jour au lendemain : il y faut du temps et des incitations fiscales. On a longtemps critiqué le diesel, parce que ça polluait, ça sentait mauvais,…

M. Daniel Reiner. Il y a eu du progrès !

M. Jean-Claude Requier. … mais son image a tout de même changé. Aujourd'hui, il y a même une marque de vêtements qui a pris pour nom « Diesel » ! (Rires.)

Mme Michèle André, présidente de la commission des finances. Il y a même un parfum qui porte ce nom !

M. Jean-Claude Requier. Nous étions contre l'article 1er. Celui-ci ayant été supprimé, nous nous abstiendrons.

<<< Revenir à la liste