Accueil » Projet de loi de programmation relatif à l'égalité réelle outre-mer et portant autres dispositions en matière sociale et économique

LE TRAVAIL PARLEMENTAIRE DU RDSE<<< Revenir à la liste

Explications de vote

Projet de loi de programmation relatif à l'égalité réelle outre-mer et portant autres dispositions en matière sociale et économique

Explication de vote de Guillaume Arnell

Guillaume ARNELL

Aucune vidéo

M. le président. La parole est à M. Guillaume Arnell.

M. Guillaume Arnell. Avant tout, je tiens à dire ma joie d'avoir pu participer à la totalité de ces travaux. J'ai une pensée particulière pour mes collègues du RDSE, qui m'ont apporté leur soutien, et même leur confiance totale, en cosignant l'ensemble des amendements dont j'ai eu l'initiative.

Madame la ministre, je souhaite vous remercier de votre écoute, et de la volonté, que vous avez exprimée, de nous accompagner dans les dossiers difficiles qu'il nous reste à traiter. Je le sais, la continuité de l'État sera assurée. Sans anticiper quoi que ce soit, j'espère que, demain, nous trouverons encore des interlocuteurs à notre écoute au sein du ministère de l'outre-mer. Nous en avons besoin.

Je remercie l'ensemble des orateurs qui ont pris part aux débats. À ce titre, je ne peux que confirmer cette remarque, que j'ai formulée au cours de la discussion générale : nos collègues de métropole sont de plus en plus nombreux à s'intéresser aux questions ultramarines, et ils les connaissent de mieux en mieux.

Je remercie également l'ensemble des rapporteurs de la qualité de nos échanges et du climat serein, détendu, parfois même consensuel dans lequel se sont déroulés nos travaux.

Monsieur Darnaud, permettez-moi de vous réserver une mention particulière. Je connais M. Magras de longue date ; au cours de ce débat, j'ai appris à vous découvrir. Je tiens à saluer votre écoute et la manière dont vous avez procédé à l'analyse du présent texte.

De ce projet de loi, je veux retenir toutes les avancées, pour tous les territoires, qui vont s'ajouter à celles qui sont déjà en cours. Je n'oublie pas pour autant qu'il nous faut encore batailler ferme pour une meilleure reconnaissance de nos spécificités.

Je me réjouis d'avoir défendu divers amendements et obtenu l'adoption de quelques dispositions spécifiques au territoire dont je suis l'élu. Je songe à la suppression de la taxe de solidarité ou encore aux conseils de l'éducation nationale.

Enfin, je tiens à rappeler que je n'étais ni pour ni contre l'amendement ayant pour objet la commémoration relative aux victimes de l'esclavage. Il me semblait simplement que ce débat devait avoir lieu. Je suis heureux d'y avoir concouru.

Madame la ministre, vous l'aurez compris, les élus du groupe du RDSE voteront unanimement en faveur de ce texte ! (Applaudissements sur les travées du groupe socialiste et républicain.)

<<< Revenir à la liste